Le traitement Corona est un procédé qui permet de préparer et améliorer les surfaces. Le résultat se traduit de diverses manières :

Réduction de consommation de colle ou d’encre sinon d’une adhésion supérieure

Élimination de divers polluants

Ce sont surtout les professionnels du domaine graphique qui convoitent le traitement corona. Ils l’utilisent avant une impression, notamment s’il y a besoin d’adhésion. La manière de vérifier si le traitement est réellement efficace, c’est l’utilisation d’encres tests. Ceux-ci permettent de mesurer la tension de surface des matériaux. À savoir que les encres tests sont différentes de celles d’imprimerie avec chacun leurs propres spécificités.

Une impression qui dure dans le temps


Sur divers types d’emballage, on trouve des indications comme « dangereux, radioactifs… », par exemple. Si l’inscription disparaît rapidement, l’utilisateur est exposé à un réel danger. Les produits chimiques, les médicaments ainsi qu’un grand nombre de produits sont utilisés correctement lors la mise en garde est visible, lisible, claire.

C’est justement pour que les impressions ou les collages soient durables qu’il est important d’effectuer un traitement de surface. Actuellement, de nombreux professionnels, autres que ceux œuvrant dans le conditionnement et la manutention, s’intéressent à cette solution. Les inscriptions ne sont plus désormais facilement dégradables.

Les secteurs : médical, informatique, automobile, textile, électroménager et tant d’autres ont aujourd’hui recours au traitement corona.

Principes du procédé


Il y a quelques années, le traitement de surface s’effectuait en utilisant des solutions mécaniques : abrasion et chimique. Même si ces techniques étaient efficaces sur divers matériaux, elles n’étaient pas sans inconvénients.

Le traitement corona est le fruit de nombreuses recherches physiques, surtout électrostatique. Il sert essentiellement à améliorer l’état et les caractéristiques d’un matériau. Ce dernier devient alors réceptif à d’autres substances dont le liquide.

Le traitement corona favorise l’augmentation des facteurs d’accrochage et de mouillabilité de tout type de support.

Différents types de traitement possibles


On distingue quatre sortes de traitement corona que les industriels aiment particulièrement utiliser. On choisit le type de procédé en fonction de la nature du matériau, de sa forme, des lignes de production souhaitées… Les quatre types de traitement peuvent être classés en deux catégories :

Les traitements classiques


On trouve deux formes de traitements dans la catégorie Classique : Corona de type direct et corona de type Arcs soufflés.

On parle de corona direct lorsque le support à traiter est placé entre un cylindre ou un madrin et une électrode. Souvent, il s’agit de feuilles, de films en plastiques, de plaques dont l’épaisseur est de moins de 6 mm.

Le corona arcs soufflés est privilégié dans les marquages au jet d’encre, aux impressions via transfert, à l’assemblage de joints… On utilise aussi ce procédé pour les inscriptions sur emballages, jouets… Cette méthode consiste à mettre en œuvre un système d’infra-fréquences à appliquer à deux électrodes qui provoque une décharge sur la surface à traiter.

Les traitements particuliers


On parle cette fois de la méthode corona type céramique. Cette technique est privilégiée dans le traitement de matériaux conducteurs : en carbone, métal…

Par ailleurs, il y a le procédé qui ne nécessite pas le contre électrode. Il est utilisé pour le traitement des surfaces planes ou celles qui n’ont presque pas de relief.

Ca vient de sortir : parcourez ce dossier spécial machine à café expresso avant de passer à la caisse !

Derniers articles :

Le traitement Corona est un procédé qui permet de préparer et améliorer les surfaces. Le résultat se traduit de div...

Toner Toner Toner

Copyright Toner Toner Toner

[[benchmark]]